jeudi 10 août 2017

{ Rentrée Littéraire Septembre 2017 } Mes 5 sélections

C'est en lisant l'article d'Amélia sur son blog que j'ai eu envie de partager ma petite liste de choix sur la prochaine rentrée littéraire.

Pour faire simple, je n'ai choisi que 5 livres parmi toutes les prochaines sorties ... ceux dont les couvertures me donnent envie de les dévorer ou tout simplement pour les thèmes abordés : piraterie, roman historique ...



Une colonne de feu

de Ken Follet
Éditions Robert Laffont
928 pages
 
Sortie : 14 septembre 2017

Je ne sais pas si vous le savez mais j'adooore les romans historiques, surtout quand ceux-ci concernent l'Angleterre pendant la période des Tudor. Par l'auteur des "Piliers de la terre" et d'"Un monde sans fin" nous partons en 1558 alors qu'Elisabeth Tudor devient reine d'Angleterre. Reine protestante faisant suite à une reine catholique. Marie, reine d'Ecosse, également proclamée souveraine d'Angleterre attend le bon moment afin de se débarrasser d'Elisabeth. Un roman historique avec des jeux d'espionnage entre 2 couronnes, 2 religions.





Trois baisers

de Katherine Pancol
Éditions Albin Michel

Sortie : 4 octobre 2017

Résumé :
« Trois baisers, Trois baisers et l'homme caracole, libre, flamboyant, crachant du feu et des étoiles. Ses sens s'affolent, il voit mille lucioles, des pains d'épices, des incendies... »
Ils sont de retour, tous les personnages chers à Katherine Pancol et à ses lecteurs. Et ça crépite ! Les histoires se nouent, s'emmêlent, se tendent, éclatent, repartent. On craint le pire, on espère, on respire, on retient son souffle jusqu'à la dernière ligne.
Des rencontres, des espoirs, des trahisons, des soupçons, des idylles qui surgissent sans prévenir. Et des baisers qui vont se poser là où on ne les attendait pas. Les vies sont chamboulées. Il faut tout recommencer. Ou tout remettre d'aplomb. On ne sait plus très bien. On n'est plus sur de rien.
Chacun s'embarque dans de nouvelles aventures. Certains révèleront leur côté obscur, d'autres verront leur destin scellé, tous auront le coeur battant.
« Partons dans un baiser pour un monde inconnu. » disait Alfred de Musset.
Ce livre est un voyage
 
 
 

Sucre noir

de Miguel Bonnefoy
Éditions Rivages
 
Sortie : 16 août 2017

Résumé :
Dans un village des Caraïbes, la légende d’un trésor disparu vient bouleverser l’existence de la famille Otero. À la recherche du butin du capitaine Henry Morgan, dont le navire aurait échoué dans les environs trois cents ans plus tôt, les explorateurs se succèdent. Tous, dont l’ambitieux Severo Bracamonte, vont croiser le chemin de Serena Otero, l’héritière de la plantation de cannes à sucre qui rêve à d’autres horizons.  Au fil des ans, tandis que la propriété familiale prospère, et qu’elle distille alors à profusion le meilleur rhum de la région, chacun cherche le trésor qui donnera un sens à sa vie. Mais, sur cette terre sauvage, la fatalité aux couleurs tropicales se plaît à détourner les ambitions et les désirs qui les consument.   Dans ce roman aux allures de conte philosophique, Miguel Bonnefoy réinvente la légende de l’un des plus célèbres corsaires pour nous raconter le destin d'hommes et de femmes guidés par la quête de l'amour et contrariés par les caprices de la fortune. Il nous livre aussi, dans une prose  somptueuse inspirée du réalisme magique des écrivains sud-américains, le tableau émouvant et enchanteur d'un pays dont les richesses sont autant de mirages et de maléfices. 
 
 

Les sans Dieu

de Virginie Caillé-Bastide
Éditions : Heloise Ormesson
 
Sortie : 24 août 2017

Résumé :
Dans ce roman de pirates, placé sous le signe de la vengeance, les tempêtes qui agitent les âmes sont bien plus redoutables que celles qui déchirent les voiles. Entre flibuste et duel spirituel, Le Sans Dieu flamboie comme un soleil noir. 
 
 
 
 


Les crayons de couleurs

de Jean-Gabriel Causse
Editions : Flammarion
 
Sortie : 13 septembre 2017
 
Résumé :
Du jour au lendemain, les couleurs disparaissent. Dans ce nouveau monde en noir et blanc, un drôle de duo se met en tête de sauver l’humanité de la dépression en partant à leur recherche. Lui, c’est Arthur, employé dans une fabrique de crayons de couleur, aussi paumé que séduisant. Elle, c’est Charlotte, aveugle de naissance et scientifique spécialiste de ces mêmes couleurs qu’elle n’a jamais vues. À leurs côtés, une petite fille au don mystérieux, un chauffeur de taxi new-yorkais, les résidents d’une maison de retraite qui ressemble à une colonie de vacances. À leurs trousses, une bande de bras cassés au service d’une triade chinoise… Avec ce roman ludique et enrichissant, vous ne verrez plus jamais les couleurs de la même façon.  

 
 
 
 
 
 
 
Et vous quelles sont vos préférences pour cette rentrée ?

dimanche 6 août 2017

{ Lecture } # 31 Orage à l'Oyat des Dunes d'Isabelle Bergi

"Orage à l'Oyat des dunes"(2017)
  185 pages
  E-book (2017)

 

Synopsis


"Ronchon par nature, Antoine n'a pas les vacances dont il a rêvé. Est-ce une raison pour gâcher celles de sa femme et de ses amis? Au vu des caractères très hétéroclites des protagonistes, leur escapade finistérienne risque de vite devenir orageuse...Des conflits vont inévitablement surgir et les secrets éclater au grand jour. Un roman qui vous garde en haleine et une question qui demeure en suspens, l'amour et l'amitié peuvent-t-ils survivre à toutes les épreuves?"

 

Avis et résumé

 

Encore merci à Isabelle pour sa confiance lorsqu'elle m'a proposé la lecture de son second bébé. Il s'agit là d'un joli roman pour l'été. Court, rapide à lire avec une écriture fluide.

La couverture a elle seule m'embarque en maison de vacances en bord de mer.

3 couples d'amis de la cinquantaine (Antoine-Gabrielle, Anne-Simon et Paul-Lauriane) partent ensemble en vacances à l'Oyat des dunes, dans le Finistère, dans une jolie chaumière bretonne en granit. Rien que de lire les pages, j'ai la sensation d'y être moi aussi. Plan A pour certains mais plan B pour d'autres, ces vacances tournent en eau de boudin avec le caractère bien grognon d'Antoine.
Au menu, problème de couple avec une sauce tension entre amis. L'amour et l'amitié vont-il tenir ? L'intrigue tient jusqu'au bout du roman avec un dénouement surprise. Je l'ai déjà dit, je devine rapidement les fins et je suis vite déçue. Cette fois-ci, l'auteure a su jouer avec la psychologie de chaque personnage pour me mener en erreur de jugement. Finalement, on s'attache à chacun d'entre eux avec l'envie de leur offrir le livre de John Gray pour qu'ils se comprennent mieux.

L'auteure fait un récit en 2 temps, l'instant présent, à l'Oyat des dunes mais aussi quelques mois avant le séjour, des flasbacks qui nous permettrons de comprendre au mieux nos vacanciers.



Un roman a découvrir, il reflète parfaitement les relations de couple ou entre amis. L'écriture est fluide, les pages se dévorent l'une après l'autre et l'on arrive à la fin sans en rater une miette. Pour ma part, le coup de cœur de l'été et je le recommande aux aoutien(ne)s.
Isabelle Bergi a également écrit "Sous ton paillasson" ... que j'ai hâte de découvrir après cette fabuleuse lecture.

Orage à l'Oyat des dunes est disponible sur Amazon en format broché au prix de 11.08 € ou format kindle à 2.99 €

samedi 5 août 2017

Le mensuel du rat de bibliothèque 07-2017

  2 livres
  327 pages lues
Challenge sur l'année 5 431 / 20 001 pages

Pour beaucoup, les chroniques sont sur le site de Livraddict, je viendrais corriger dès que j'aurai tapé mes propres chroniques sur le blog, suite aux partiels je serai à jour (bientôt !!)
Pour cela, cliquez sur le livre en question.
 
 J'ai lu un livre qui était endormi dans ma PAL, autant dire, que ça fait 2 ans que je dois le lire.  
Soirée Sushi d'Agnès Abécassis. 
Une lecture légère pour l'été.

Puis, à nouveau un livre auto-édité, je vais essayer d'en lire un par mois afin d'aider ces fabuleux auteurs :)
Voici un recueil de poésies de Benham dans Poésie 90
Retour dans les années 80 et 90.


jeudi 27 juillet 2017

{ Lecture } # 30 Poésie 90 de Benham

"Poésie 90"(2017)
  147 pages
  E-book(2017)

 

Synopsis


"Les tribulations d'un jeune poète des années 80 dans les labyrinthes de l'adolescence et des premières années de sa vie d'homme. Entre la fin de ses études, le service militaire et l'amour d'une muse qui lui tourne la tête, BENHAM nous livre sa vision poétique et philosophique de ses années où tout était permis.

POESIE 90 est la réunion de trois recueils de poésies écrit à la fin des années 80 : « Poésie 90 ou les reflets d’un cactus filiforme » « Maglite et l’anti-Marin » et « L’alunissage du papillon ». Ces trois recueils sont maintenant réunis en un seul volume sous le titre « POESIE 90 » avec une chronologie narrative qui les replace dans leur contexte."

 

Avis et résumé

 

Je tiens à remercier Benham de m'avoir contacté tout en ayant confiance en moi pour la chronique de son livre. N'étant pas une grande lectrice de la poésie, ce n'est pas ma tasse de thé depuis l'école, sûrement par manque d'émerveillement, je suis ravie d'avoir pu lire des textes qui m'ont touchés.
"Poésie 90" est un livre en 3 parties avec un peu plus de 120 textes : des poèmes écrits entre les années 80 et 90 ... nous observons une évolution de l'auteur et son inspiration.
La première partie : "Le délirium Buble" a été écrit pendant la moitié des années 80. L'auteur est encore à l'école et partagera ses textes avec un ami. Je relève certains textes qui me parlent, comme par exemple "Petit appareil électrique". Un texte sur le téléphone qui m'a rappelé Chamonix et mon envie de me couper du monde.
Dans la seconde partie : "Maglite et l'anti-marin" est également divisée en plusieurs parties. Les textes ont été écrit au début des années 90.
Nous commençons par l'anti-marin : en effet Benham a fait son service militaire dans la marine. La encore, le texte me touche, dans "Maglite" nous pouvons lire "armée de robot qui marchent et travaillent pour la mort". Benham nous offre une confession, la honte de ce qu'il fait sauf de pleurer. Benham est poète au milieu des militaires poètes à leur façon et moi aussi dans les années 2000 j'ai entendu la même chose, comme quoi certaines choses ne change pas avec le temps :

dixit le sergent
"Main dans les fouilles
coup de pied dans les couilles
main dans les poches
coup de pied dans les balloches"

Cette partie se termine jusqu'au départ de Benham quelques jours plus tard et où l'auteur retrouve sa joie de vivre. Mais surtout de l'introduction de Maglite, la marraine de guerre de l'auteur, une artiste peintre qui sera sa grande amante.
La seconde partie : Avant l'amour et la troisième partie : Après l'amour.

Dans la troisième et dernière partie : "L'alunissage du papillon" nous sommes dans la moitié des années 90. L'auteur vit avec Maglite mais c'est une histoire à la "je t'aime moi non plus". Cette partie est également divisée en 3 parties :
1. Une couleur sur la lune
2. Les ailes de la muse étoilée
3. Les papillons lunaires




En guise de conclusion, je dirais que les textes m'ont réconciliés avec la poésie. Il y a des fautes certes, je ne suis pas là pour juger, je ne suis pas bien placer pour en parler. Ceci dit l'auteur en a conscience et nous livre même une lettre d'une amie, Valérie, qui lui en parle.

Passé ce détail, je dirais que le texte regorge de dualité : en effet, Benham parle de lune/soleil, malheur/bonheur, ensoleillé/pluvieux, vie/mort ....
Nous aurons des textes sur le corps humain, puisque l'auteur nous parlera des cheveux, bras, bouche ... avec les 5 sens, toucher, goût, vue, l'ouïe et l'odorat. En parlant de la vue, nous aurons tout une déclinaison de couleurs au fur et à mesure de l'avancé dans le livre.

Des références aux 4 éléments, soit la terre, l'eau, le feu, le vent ... bien que Benham est quitté rapidement la marine, ses textes font souvent références à la mer "sirocco", "mer", "océan" ...

A la lecture, je remarque une initiation au voyage, nous sommes à Paris mais également dans d'autres pays, Irlande, Égypte et bien d'autres.

Les textes sont accompagnés de dessin. Benham n'est pas seulement poète, il est également musicien.

mardi 25 juillet 2017

{ Lecture } # 29 Soirée Sushi d'Agnès Abécassis

"Soirée sushi" (2010)
Agnès Abécassis
180 pages
Éditions Le Livre de Poche (2012)

Synopsis


"Sushi (n. m.) : spécialité japonaise à base de poisson presque vivant roulé dans du riz froid, peu calorique (en tout cas moins qu'une pizza), apprécié des femmes souhaitant se donner bonne conscience.
Dédaigné des adolescents qui lui préfèrent le hamburger (plus facile à mâcher), et des hommes qui lui préfèrent n'importe quoi recouvert de fromage (comme la pizza), le sushi est un plat raffiné qui prend toute sa saveur avec le la sauce solo... heu... soja.
Consommé en groupe, il n'empêche pas de crier, de rire, de s'énerver ou de pleurer la bouche pleine, ce qui en fait un met prisé pour sa convivialité.
Traditionnellement, on définit par "soirée sushi" la réunion de trois copines fraîchement célibataires, qui ont autant d'angoisses à propos de leurs ados et de potins sur leur ex à partager qu'il y a de graines de sésame sur un california maki.
Et en plus, tout cela ne fait pas grossir.
(on l'a dit, ou pas ?)"

 

Avis et résumé



Un court roman dans le genre chick-lit, je viens d'apprendre le terme et j'en suis assez fière ;)
Oui chick-lit, puisque le roman féminin nous offre de l'auto-dérision au fil des pages, un roman de style narratif, nous nous plongeons à l'intérieur avec une focalisation interne du personnage de Rebecca Carensac. Rebecca est une jeune divorcée (fois 2), maman, la quarantaine ... nous découvrons donc son quotidien romantique avec son Jules, ce pompier qu'elle a rencontré lorsqu'elle a fait un malaise lors d'une séance dédicace. Mais nous rencontrons également ses amies, ces nanas tout autant divorcées et mamans de jeunes ados avec les raisons des séparations ...



Bien que ne me retrouvant pas dans le personnage (à part pour ses étourderies où j'en suis reine également), je découvre la chick-lit à la française, voir même à la parisienne. Nous retrouvons une quête de l'homme idéal, d'ailleurs cela me fait penser à certaines de mes copines tout en prenant conscience que les années passent. Et avec cela, le boulot et les enfants.

Bref. La soirée sushi est une soirée qui s'improvise car l'une d'entre elle attend que son fils rentre et nous découvrons la "perversité" qu'ont les jeunes pour les mamans.



Un roman qui trainait depuis plusieurs années dans ma bibliothèque personnelle. Bien qu'il y est pas mal de clichés mais l'écriture est fluide. Parfait pour savourer une lecture légère, contrairement aux sushis.

Par ailleurs, si vous souhaitez le lire, je l'ai déposé à la Boite à lire sur Equeurdreville, à côté de l'arrêt de bus La Paix ligne 5.

LinkWinthin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...